Les sept secrets capitaux ...

Publié le par Nanne

 

 


A la demande de Sylvie, je me suis prêtée au jeu des 7 secrets. Le plus dur pour moi a été de réfléchir à ce que je pouvais bien vous révéler qui soit à la fois drôle et informatif ... Après avoir neuronée très (trop !!) fort, et être proche de l'état de ce pauvre Shadok, j'ai - enfin - réussi à trouver les secrets à divulguer.


1. Coiffeur pour hommes

 
Depuis quelques années maintenant j'ai les cheveux très courts. Le jour où j'ai pris cette décision, il m'a fallu trouver un coiffeur capable de réaliser des coupes courtes de qualité. Vous imaginez qu'une coupe de cheveux courts ratée est une catastrophe. Il ne reste plus qu'à se faire raser la tête et à ressembler soit à Barthez, soit à un skin head !!! Franchement, j'avais pas envie de me transformer en bonze, de regretter mon choix et d'en vouloir à mort à la coiffeuse incompétente. 

Une idée m'a - d'un coup - traversé l'esprit. Et si la coiffeuse était .... un coiffeur pour hommes !!! Aussitôt dit, aussitôt fait. Je me rends dans un salon mixte. J'arrive et demande à l'hôtesse d'accueil un coiffeur hommes pour une coupe courte. Elle me regarde, et me répond qu'il n'y a pas d'hommes du côté femmes. Silence. Je lui réponds que cela n'est pas un problème, puisque je souhaite un homme pour me faire couper les cheveux. Elle s'obstine à me répéter qu'il n'y a pas de coiffeur du côté femmes, en insistant comme si je n'avais pas compris ou entendu. Têtue et bien décidée à obtenir ce que je souhaite - un homme pour me couper les cheveux - je lui demande de voir si, dans le salon hommes, un coiffeur veut bien me couper les cheveux. Je n'ai jamais vu quelqu'un me regarder avec des yeux aussi ahuris. Un long silence s'est fait dans le salon. Tout le monde attendant qui oserait répondre à mon attente. Finalement, c'est Yvan qui a accepté de me couper les cheveux. Les hommes qui attendaient là m'ont regardée comme si un extraterrestre arrivait dans le salon. Cela fait maintenant 7 ans que je me fais couper les cheveux par Yvan, avec - toujours - des regards surpris, gênés, étonnés de la part des hommes qui ne comprennent pas ce que je peux venir faire chez eux.


2. Achat de vêtements dans les magasins pour hommes

Je suis une casse-pieds de première catégorie pour bon nombre de choses. Particulièrement pour les vêtements du genre chemises, pulls. Je recherche la simplicité, la qualité, de belles couleurs et des matières naturelles (lin, coton, cachemire, soie ...). En bref, dès que je pars à la recherche de ce que je souhaite dans les boutiques femmes, c'est un vrai calvaire !!! Soit il y a des franfreluches, des volants, des dentelles, c'est trop court, trop étroit (je fais un 36 - 38, mais j'aime être à l'aise dans mes vêtements. Je déteste ressembler à une momie embaumée et enrubannée !!!). Inutile de vous dire que je ressors de ces endroits dépitée et désespérée .... jusqu'au jour où je suis entrée dans une boutique hommes. Là, j'ai découvert mon bonheur. J'y ai trouvé les chemises simples, épurées, belles avec des couleurs magnifiques, sans fioritures. Idem pour les pulls. L'ennui, ce sont les tailles. Je suis obligée de trouver soit du Small, soit du XSmall. Mais j'arrive à trouver ce que je cherche. Les vendeurs le savent et m'aident à trouver la perle rare. Cela a surpris au début, mais maintenant cela les fait sourire... Et moi, je suis heureuse de mes trouvailles !!! Pour rien au monde je ne changerais mes nouvelles habitudes.


3. Humour à la Française

Depuis ma plus tendre enfance j'ai une passion pour les films d'humour, légers et sans violence. Je dois reconnaître que j'éprouve une affection particulière pour ... Louis de Funès et de Bourvil. Je connais (presque) tout leur répertoire. J'avoue une sympathie pour "La folie des grandeurs" avec un de Funès odieux, monstrueux à la recherche du pouvoir par tous les moyens, mais pas seulement. J'adore "La grande vadrouille" et "Le corniaud", entre autre. Je peux vous raconter, dans le détail, certaines scènes dont je ne me lasse pas de regarder. Pareil pour les dialogues. Ce "couple" mythique du cinéma français me fascine. Dès que je le peux, je regarde des DVD de films dans lesquels ils jouent. Ils ne sont pas les seuls que j'apprécie, mais ces deux-là me tirent toujours des éclats de rires ... Je pourrais vous citer une liste infinie de films ou de séries françaises que j'aime regarder régulièrement, mais ce serait vraiment trop long.

4. Humour anglais

 
Hormis l'humour franco-français de Bourvil, de Funès et consort, j'ai une vraie passion pour l'humour anglais et tout ce qui est britannique en général. Que ce soit la littérature, le cinéma, les émissions tout me fait mourir de rire chez nos voisins d'outre-manche. Je dévore régulièrement P.G. Wodehouse que je trouve hilarant. Les Monty Python sont certainement les meilleurs humoristes que je connaisse. Le film qui me donne des maux de ventre tellement je ris, reste quand même "La vie de Brian", parodie de la vie de Jésus. Si vous ne le connaissais pas, je vous invite à louer le DVD, voire même à vous l'acheter. Vous ne le regretterez pas un instant. Rowan Atkinson, alias Mr Bean, est un vrai moment de bonheur, de même que ses séries sur l'histoire d'Angleterre revisitée sauce épicée, "The Black Adder" (Vipère Noire). Je vous passe sur la série où il joue un bobby anglais dans un commissariat de quartier. Je pourrais vous en parler pendant des heures entières sans me lasser.


5. Sionisme et Bundisme

 

Au cours de mes études, il y a très (très) longtemps, j'ai dû faire un mémoire, comme tous les étudiants de "grandes" écoles. C'était en 1988, et on en était au 40ème Anniversaire de la création de l'Etat d'Israël. Dans l'institut où je me trouvais alors on discutait beaucoup de cette question d'Etat-Nation. Etat d'Israël ou pas ? Pourquoi et au nom de quoi ? Etat Palestinien ? Pourquoi pas ? Je vous passe les détails qui pourrait vous donner le vertige, et sans intérêt ici. J'ai voulu me distinguer pour mon mémoire et faire un excès de zèle. Si, si, je suis comme ça !!! Mon sujet s'est porté sur le Sionisme et le Bundisme - sujet d'histoire des idées politiques - et leur implication dans la société israëlienne de sa création jusqu'à nos jours. Le Sionisme - tout le monde connaît plus ou moins - consistait en la création d'un Etat Juif sur les terres d'origine, soit la Palestine de l'époque. Le Bundisme, qu'est-ce donc que cela ??? C'est son opposé. Les bundistes souhaitaient rester en Europe tout en étant reconnus comme une minorité éthnique et sociale et non plus ignorés ou considérés comme des citoyens de seconde zone. Je ne vous raconte pas la tête de mon responsable de mémoire lorsque je lui ai donné mon sujet à analyser. Il a dû me prendre pour une folle. Il a tenté de m'en dissuader, mais rien n'y a fait. J'ai persisté, j'ai souffert car si pour le Sionisme les documents existaient, il en allait tout autrement pour le Bundisme. J'ai dû me rendre fréquemment à Paris au CDJC (Centre de Documentation Juive Contemporaine), maintenant le Centre de la Mémoire de la Shoah et à la Bibliothèque Medem, spécialisée dans la culture Yiddish. J'y suis arrivée. C'était un challenge que je m'étais lancé, un défi à relever. J'en suis fière. Maintenant, je connais la Communauté Juive et la Société israëlienne presque sur le bout des doigts. J'ai dû apprendre des rudiments de yiddish, langue des Juifs d'Europe Centrale. Je me suis passionnée pour cette histoire, même si le Budisme a disparu avec le Ghetto de Varsovie. Désormais, vous comprendrez un peu mieux pourquoi - de temps en temps - apparaît sur mon blog des ouvrages sur cette période et cette Communauté.


6. Herbert von Karajan

J'ai longtemps vécu en Allemagne. J'en ai déjà un peu parlé dans mon Portrait chinois. Enfant, j'ai eu une chance extraordinaire et peu commune. J'ai assisté à un concert de musique classique particulier. Vous allez vous dire "Wouah, quel bonheur et quelle chance elle a eu dans sa vie !!!". Certes. Mes grands-parents paternels étaient venus nous rendre visite à Berlin. Ils ont voulu assister à un concert de l'orchestre philharmonique de Berlin. Il était dirigé par le grand Karajan. Je l'ai vu de près. Je suis tombée sous le charme de cet homme beau sur scène et dans la réalité. Quelle maîtrise de l'art de diriger, d'accompagner l'un des plus prestigieux orchestre philharmonique du monde. C'est un moment qui vous marque jusqu'à la fin de vos jours, je peux vous l'assurer. J'aime la musique classique (pas seulement !!!), mais, au moins, je sais pourquoi.

7. Rendez-vous manqué à Berlin

Je l'ai dit et redit sur mon blog, j'ai vécu en Allemagne et en particulier à Berlin dans le quartier des ambassades, proche du célèbre Tiergarten. L'ambiance, à l'époque, n'était pas à la franche rigolade en raison de cet immense mur qui plombait la ville. De plus, elle était en perpétuelle rénovation. Depuis, les choses ont changé. Cette ville est devenue l'une des plus importantes d'Europe et l'une des plus belles par son architecture, son passé historique, son cadre de vie. Bref, je suis amoureuse de Berlin, mais pas seulement. 

En 2004, j'ai eu envie d'y revenir pour deux choses : 1° le MoMa de New York était en rénovation et la galerie des Impressionnistes Français avait élu domicile dans le Musée National de Berlin (de quoi faire d'une pierre deux coups !!!) ; 2° la nostalgie de revoir une ville où j'ai passé une partie de mon enfance (elle n'est pas la seule en Allemagne). J'avais tout prévu, tout réservé, j'étais heureuse comme un poisson dans l'eau. Je devais descendre dans un magnifique hôtel (Art Hôtel, designé par Andy Warhol himself !!!). Que demander de mieux, me direz-vous ? Rien, sauf que. La veille de mon départ, ma chère mère bien aimée me fait une crise de tachycardie. Direction, dans la soirée, les urgences de l'hôpital le plus proche, au cas où. Résultat : annulation de dernière minute. Finalement, rien de grave, juste un peu de stress ... dû à mon départ prochain à Berlin, pour quelques jours. 

De rage, je suis partie visiter la Normandie, ses trésors historiques et rechercher le calme, le repos, la verdure, l'oubli de mon désarroi. J'avais juste oublier un petit détail : 2004 était l'année du 60ème Anniversaire du Débarquement. Des millions de personnes avaient vu en direct les célébrations à la télé. En fait de repos et de calme, je me suis retrouvée dans une cohue indescriptible partout où je suis allée !!! J'adore les vacances d'été pour cela ...

 

Publié dans Notes personnelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

:0095: Maître Po 24/07/2007 06:13

Par principe, je déteste les chaînes. Pourtant, j'avoue un faible pour celle des sept secrets. Elle permet d'apprendre beaucoup sur des gens que l'on ne connaît pas. C'est surréaliste.Pour Berlin, je compatis. Pour des raisons analogues, j'ai dû renoncer - la veille du départ - à aller voir l'exposition Klimt à Vienne.Mais je me découvre - tardivement, je suppose - en lien sur ce blog et je ne voulais pas oublier de dire que c'est un plaisir comme un honneur d'y figurer ;-)

Nanne 24/07/2007 09:07

Merci Maître Po de compatir pour mon séjour à Berlin. Mais je ne renonce pas à y revenir un jour, pour visiter une ville qui est l'une des plus belles d'Europe. Je comprends ta douleur d'avoir eu à renoncer à un séjour à Vienne et à une expo Klimt. J'aurais souffert de la même façon !!! Pour les chaînes, j'avoue que j'en fais le moins possible, mais celle-ci me paraissait interéssante pour mieux se faire connaître de nos bloggeurs et connaître les autres.Merci pour cet honneur et ce plaisir de la découverte. C'est vrai que j'ai découvert les photos de Maître Po et les ai trouvées très belles. Donc, logiquement, elles se sont retrouvées sur mon blog ...

sylvie 13/07/2007 16:45

oh nanne que de  confidences ... je suis contente de t'avoir passé le relai, tu as sacrément joué le jeu ! j'adore tes textes sur les coiffeurs et les fringues pour hommes. J'ai ri et c'est comme si j'y étais, pourtant je ne fréquente guère les boutiques ni les salons de coiffure, encore moins "pour hommes".Ton enthousiasme et ta ferveur d'étudiante m'ont touchée. j'adore rire avec les monty python moi aussi, par contre pour ce qui est de tes goûts pour l'humour français, c'est plutôt avec mon père que tu ferais la paire.Excuse moi, mais j'ai adoré ton texte sur ton voyage annulé pour berlin... ( j'ai ri) tu as de l'humour nanne! beaucoup d'humour, et tu dois être une fille extrêmement sympathique!merci pour ce petit moment de lecture très agréable.

Nanne 14/07/2007 08:29

Merci beaucoup Sylvie pour tous ces compliments qui me touchent sincèrement. Et encore, je n'ai pas tout dit ... Il y en aurait à raconter sur mes péripéties en Normandie ou ailleurs, avec la mère que j'ai ... et que j'apprécie malgré tout pour ses qualités et ses défauts. Mon séjour annulé à Berlin, je l'ai encore en travers de la gorge .... surtout la crise de tachychardie subite !!! Mais c'est comme cela. Elle a tenté le même coup pour la Normandie, mais je n'ai pas marché, donc la crise s'est stoppée d'elle-même. Je compte bien revenir à Berlin bientôt, car j'adore cette ville. J'espère avoir de l'humour, je me suis rendue compte que cela aide à passer des moments (parfois) difficiles et désarmorce des situations conflictuelles. Je ne sais pas si je suis sympathique, mais j'aime les gens et je crois que c'est réciproque. Encore merci et à bientôt.

Moustafette 06/07/2007 16:05

Tes démélés capillaires et vestimentaires m'ont bien fait rire !Pour le tandem Bourvil-De Funès j'adhère à 100%. "Oscar" et la scène où de Funès pète les plombs et tire sur son nez me fait hurler de rire à chaque fois et la Grande Vadrouille n'en parlons pas. J'adore la mauvaise foi de ses personnages.Et en ce qui concerne ton voyage raté à Berlin, c'est vraiment dommage, mais je n'ai pas pu m'empêcher de sourire et de penser "ah ces mères ! " et que d'explications plosibles !!!

Nanne 06/07/2007 19:56

Tu sais, Moustafette, que pour Berlin c'est en sommeil, mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Cela serait trop facile ... Surtout que ce n'était rien de grave, que du côté cardiaque, le palpitant fonctionne comme un coucou suisse !!!! Elle ne me fera pas le coup une seconde fois. Elle a essayé avec mon départ pour Caen. Seulement, j'ai menacé de représailles !!! Plus de week ends au Pays Basque ou dans les Landes. Cela a fait son effet. Remarque, j'ai des amis qui ont été à Berlin en 2004. Ils m'ont dit qu'il n'y avait jamais eu autant de touristes que cette année-là !!!Pour ce qui est de de Funès, je suis une inconditionnelle. Depuis ses débuts. A part la série des "Gendarmes à Saint-Tropez", je trouve tous ces films à mourir de rire. Je pense que le pire est "Rabbi Jacob", quand il se trouve dans l'usine de chewing gum, qu'il tombe dans la cuve et fait des bulles avec ses chaussures et sa tête !!! Rien que d'y penser, j'en ricane toute seule ...

kalistina 06/07/2007 00:13

Pour le 3, j'ai ton double à la maison! J'aime beaucoup Bourvil et De Funès, mais zhom voue une passion sans bornes au petit Louis. Il a d'ailleurs lui aussi (et moi aussi, j'avoue!) une préférence pour "la folie des grandeurs", qu'il a vu des dizaines de fois avec toujours la même hilarité. En revanche, il n'aime pas du tout la série du "gendarme à St Tropez".

Nanne 06/07/2007 08:38

Pareil pour moi, Kakistina. J'adore "La folie des grandeurs" que je regarde régulièrement avec autant de plaisir. Je crois que je pourrais le voir tous les jours, je ne m'en lasserais jamais. Il est odieux à souhait avec tout le monde et Alice Sapritch a un rôle sur mesure. Par contre, je ne suis pas fan des "Gendarmes à Saint-Tropez". J'aime beaucoup aussi "Le petit baigneur" surtout la scène du canoë avec les jambes intégrées ... C'est une scène à mourir de rire, ou encore "La grande vadrouille" quand de Funès s'en prend à Méphisto lors de la répétion de Faust ... Hilarant et désopilant ...

Florinette 05/07/2007 18:48

Waouh ! que de révélations dis moi !!!C'est bizarre cette histoire de coiffeur qui sépare encore hommes et femmes, le plus souvent ils ont des salons mixtes où tout le monde se côtoie, aussi bien le client que les coiffeurs !!!J'ai souri en lisant le 3, car j'aime beaucoup Louis de Funès et Bourvil, le premier me fait encore éclater de rire quand je vois ses mimiques, il faut dire que j'ai un père qui est pareil ! ;-)Voir un concert de l'orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Karayan, j'aurais adoré !Tu vas y retourner à Berlin cette année, pour les vacances ?Bonne soirée Nanne !

Nanne 05/07/2007 21:16

N'est-ce pas que de révélations !!! Je commence à croire que les blogs sont une sorte de thérapie de groupe où on se laisse aller aux confidences ... Pour ce qui concerne le salon de coiffure, le mien est séparé, d'un côté les femmes, de l'autre les hommes. Tu imagines les regards médusés de ces messieurs (jeunes et moins jeunes) qui ont vu une intruse dans leur pré carré !!! Depuis le temps, ils commencent à s'habituer, mais les nouveaux sont toujours surpris et gênés. Pour Louis de Funès et Bourvil, je suis une inconditionnelle de ces deux-là. Ils me font mourir de rire. Je connais des passages entiers de certains de leurs films. J'ai presque tous les DVD les concernant. Pour moi, de Funès est le roi des mimiques depuis toujours. C'est ce qui fait tout son charme et sa verve.Je t'assure que de voir Karajan une fois dans sa vie ne s'oublie jamais. Cet homme dégageait une force, un charisme, un charme envoûtant. J'assume mon choix malgré son histoire sulfureuse avec le nazisme. Pour ce qui est de Berlin, je vais attendre avant d'y retourner. Mais je pense que cela ne tardera pas à ma titiller de nouveau, parce que j'ai envie de revoir cette ville que je conseille à tout le monde ...