Goncourt des lycéens

Publié le par Nanne

Livre-Le-rapport-de-Brodeck.jpg

Je ne voudrais pas faire d'excès de zèle ou me sentir fière de mes intuitions littéraires, mais je suis heureuse que "Le rapport de Brodeck" de Philippe Claudel ait reçu - aujourd'hui - le Prix Goncourt des Lycéens 2007. Ce prix, décerné par des lycéens de 15 à 18 ans, prend de plus en plus d'importance et de poids dans le choix des oeuvres et des prix décernés.

Ainsi, si l'on se réfère aux années précédentes, nos lycéens ont élu des livres que de nombreux lecteurs ont lu et appréciés. En 2004, ils avaient consacré "Un secret" de Philippe Grimbert. En 2005, c'est "Magnus" de Sylvie Germain qui reçoit ce prix. Cette année, c'est au tour de Philippe Claudel. Ce livre a été attribué à l'unanimité au premier tour. C'est déjà un succès de librairie.

Bien sûr, "Alabama Song" de Gilles Leroy a reçu le Prix Goncourt 2007 pour son essai - ou roman - sur Zelda, compagne, égérie et âme damnée de Scott Fitzgerald. Il a quand même fallu 14 tours et 4 voix pour que ce livre reçoive le Goncourt 2007. On a vu pire, mais on a vu mieux aussi, surtout pour un ouvrage dont les critiques s'accordent tous à écrire qu'il est très bien écrit, très fort, intense, riche. 

Je ne conteste pas le prix à Gilles Leroy, loin de là, parce que le sujet est original et qu'il fallait une bonne dose de volonté pour se mettre dans la peau de Zelda Fiztgerald, droguée, alcoolique, maniaco-dépressive. Mais ce couple est et reste mythique dans le monde de la littérature du 20ème Siècle. Il fascine encore aujourd'hui. Je le lirai sans aucun doute, non parce que c'est le Goncourt 2007, mais simplement parce que j'éprouve une fascination pour les relations complexes entretenues entre Scott Fitzgerald et sa femme Zelda.

Ce que je regrette, c'est que "Le rapport de Brodeck" n'ait pas obtenu le prix pour une raison qui paraît simple et évidente : il a eu le tort d'aborder la 2ème Guerre Mondiale, le devoir de mémoire, la honte du comportement de certains, après  "Les Bienveillantes" de Jonathan Littell qui a raflé la mise pour un sujet - presque (!!!) - similaire. Le même sujet deux années de suite semblait gêner les académiciens du Goncourt.

Publié dans Notes personnelles

Commenter cet article

sylvie 17/11/2007 12:18

je partage ton analyse et ton sentiment pour ce prix des lycéens. j'ai lu et apprécié le rapport de brodeck, dernier opus d'une composition sur la guerre et l'inhumain dans l'humain, mais aussi sur l'espoir (l'amour et l'amitié), après les âmes frises, et la petite fille de monsieur Linh.

Nanne 19/11/2007 18:50

Je reste percuadée que le Goncourt des Lycéens deviendra - avec les années - un prix littéraire tout aussi important (sinon presque plus !!!) que d'autres grands prix littéraires. Ils élisent avec leurs sentiments, leurs affinités et se trompent rarement (en fait, jamais o))) sur la qualité d'un auteur... C'est vrai que "Le rapport de Brodeck" apparaît comme un réel chef d'oeuvre. Malheureusement pour lui et le prix Goncourt 2007, il est arrivé un an trop tard !!! Mais cela ne l'empêche pas d'être un grand auteur qui ne pourra que se bonifier avec le temps. Ces précédentes oeuvres sont là pour confirmer son immense talent.

Anne-Sophie 16/11/2007 09:13

Souvent les lycées ont un réel bon sens... alors qu'en général ils n'aime,t pas lire, lorsqu'il s'agit d'un concours, ils s'intéressent, s'investissent et font des choix souvent judicieux...

Nanne 19/11/2007 18:45

Je suis tout à fait d'accord avec toi pour ce qui concerne le bon sens des lycéens. Je pense que cela vient du fait qu'on les prend réellement au sérieux, que les adultes qui les encadrent les écoutent sans jugement négatif ou a priori. Avec le Goncourt des Lycéens, ils ont vraiment la sensation d'exister et d'être pris en considération. C'est pour cela qu'ils s'investissent autant, avec beaucoup de professionnalisme et de conviction dans leur choix.

alain 15/11/2007 16:58

Forum de liaison pour les communautés de blogs Soif de lire, SFFF et Abc-Cuisine.http://fleurdencre.forumpro.fr/index.htm

Gachucha 14/11/2007 16:54

Je suis d'accord avec Florinette, avec le Goncourt des lycéens on n'est pas déçu ! Et si en plus c'est Philippe Claudel ... 

Nanne 14/11/2007 19:03

Les lycéens semblent avoir meilleur goût que leurs dignes aînés dans certain cas. Je ne renie pas le Prix Goncourt 2007 attribué à "Alabama song" qui semble être un excellent essai sur Zelda Fitzgerald. Mais c'est vrai que "Le rapport de Brodeck" est arrivé avec une année de retard sur "Les Bienveillantes". Cela lui a porté préjudice. J'en suis persuadée. Heureusement pour nous, le Goncourt des Lycéens a restifié le tir et a consacré cet ouvrage magnifique. Et puis, comme tu le dis si bien, c'est Philippe Claudel ...

Florinette 12/11/2007 22:32

J'ai entendu cette très bonne nouvelle aux informations de ce soir et je suis très contente pour lui.
J'aime beaucoup lire les livres primés par le Goncourt des Lycéens, car je n'ai jamais été déçue, ce sont bien souvent de magnifiques romans !!
Bonne soirée Nanne !

Nanne 14/11/2007 18:45

C'est en effet une bonne nouvelle que j'ai entendu ce midi aux informations que ce prix attribué à Philippe Claudel et à son "Rapport de Brodeck". Le Goncourt des Lycéens devient un prix qui prend de plus en plus d'importance, dans la mesure où ils élisent un ouvrage qu'ils ont aimé et non pas une maison d'édition ou un auteur connu et "people". On est rarement déçu par leur choix. Pour ce qui me concerne, je ne l'ai jamais été ...