Quand Cognac fait Salon

Publié le par Nanne

        Cognac et Littérature Européenne

Samedi dernier, j'avais rendez-vous avec certaines bloggeuses au Salon de la Littérature de Cognac. Je me suis tout d'abord dit : "Chouette, une bonne occasion de passer un bon moment en excellente compagnie". J'avais oublié un détail. J'avais un rendez-vous le matin même. Je suis complètement passée à côté du Prix des Lecteurs, auquel j'aurais aimé participer !!!

Heureusement, Cognac se trouvant à une centaine de kilomètres de chez moi, le rendez-vous a eu lieu à midi, heure de l'apéro (que personne n'a pris, alors que les Caves d'Hennessy se trouvaient au bas de la rue où se situait le Salon. Une honte !!!). Je suis arrivée à l'heure - exploit de ma part, alors que je ne possède pas de montre - et suis partie à la recherche des bloggeuses présentes au Salon. 


Arrivée sur place, j'ai de suite repéré Moustafette, que je connaissais déjà pour avoir fait des descentes en règle dans des librairies bordelaises, question de ne pas se retrouver en manque de livres. Au cas où ... Elle était en grande conversation avec une auteure sur la société russe, ses méfaits, ses problèmes, ses soucis. Enfin que les joies de la Russie actuelle.

Une fois trouvée la première d'entre elles, ne restait plus qu'à rejoindre Florinette - que je connaissais via son blog - et Gachucha, dont je connaissais seulement son blog, très original. Cette rencontre a été très riche et intéressante. Le contact - pour ce qui me concerne - est passé de suite entre Florinette et Gachucha. Comme une impression que l'on se connaissait depuis déjà longtemps. Comme quoi, les livres rapprochent toujours les personnes.

Départ immédiat pour trouver un resto sympa où l'on pourrait aisément comparer nos LAL, nos PAL, nos carnets, mes feuilles volantes, nos envies, nos lectures du moment .... et les cadeaux que Gachucha avait apporté pour chacune de nous. Découverte de ce magnifique petit livre qui rappelle notre enfance, puisque le thème en est Le nounours de notre enfance. Un moment de bonheur .... que mon neveu a tenté de me prendre le dimanche. Il m'a fallu négocier sec avec un bout de 5 ans pour le conserver ...

 

Après avoir mangé les moules, s'en être mis plein les doigts, la joyeuse équipe est repartie au Salon de Littérature Européenne. Là, angoisse métaphysique, existentielle, l'addiction aux livres qui vous donne des sueurs froides, des tremblements. 

On a fait le tour des livres présentés. Comment résister à autant de tentations à portée de main, sans se fâcher irrémédiablement avec son banquier. Je suis restée extrêmement sobre, contrairement aux autres bloggeuses, puisque je n'ai acheté que deux livres. J'en aurais bien acheté deux de plus, mais il y avait deux librairies distinctes. La 2ème n'ayant pas de machine à carte bleue (ouf !!), et n'ayant pas de monnaie ni de chéquier sur moi, les livre sont restés à leur place. Je les ai inscrits dans ma LAL, en priorité. Je dois avouer que je me suis baladée tout l'après-midi avec mes livres sous les bras, allant d'un stand à l'autre, sans que jamais personne ne me demande si les ouvrages avaient été payés. C'est en discutant avec Florinette, Gachucha et Moustafette qui se promenaient avec des poches, que j'ai compris que les livres - dont j'avais déjà pris possession - n'étaient pas payés.

 

Autre petit événement qui a fait beaucoup rire Gachucha et Moustafette. Mon portable s'est mis à sonner d'un coup dans l'après-midi. En voyant qui m'appelait, j'ai réellement cru m'étrangler de rage et de honte. Ma mère. Juste pour savoir si j'étais bien arrivée, si tout se passait bien. Dès fois que j'aurais rencontré le loup garou en route, ou fait la tournée des caves de Cognac. A presque 41 ans !!! Ce fut bref et intense ...

De conversation en conversation, j'ai avoué aux bloggeuses présentes que j'éprouvais une réelle admiration pour Michel Quint. Se trouvant sur le stand, j'ai donc pris mon courage à deux mains pour aller lui dire toute mon admiration concernant son style et sa qualité d'écriture, mais aussi sa discrétion. C'est un auteur abordable, généreux, réservé, admirable de simplicité. En bref, un personnage qui m'a fascinée. Contrairement à l'allusion de Moustafette, je n'ai pas débauché ce vieux monsieur !!! Je suis tombée sous son charme, après avoir apprécié ses ouvrages.


En bref, cette journée a été un moment heureux et joyeux, rempli d'agréables surprises, de conversation mêlant tous les sujets possibles et imaginables. Une rencontre inoubliable qui, je l'espère se reproduira avec Florinette, Gachucha, Moustafette (on est presque toutes du même endroit, ça arrange bien des choses), mais aussi - pourquoi pas - avec d'autres bloggeuses et bloggeurs amoureux des livres. J'ai été Heureuse comme Dieu en France, comme le dit un dicton allemand ...

 

Publié dans Echos - Réactions

Commenter cet article

Florinette 23/11/2007 11:37

Que ça fait du bien de lire ton article, j'ai vu défilé toute cette magnifique journée en ta compagnie et puis je confirme que tu as été raisonnable en achat même si je te bats d'un livre, que je t'ai, malgré moi, subtilisé !! ;-))
Bisous et bonne journée Nanne !

Nanne 26/11/2007 17:07

Merci beacoup, Florinette. J'ai passé un excellent moment en votre compagnie à toutes. Cela a été et restera un bon et grand moment pour quelques petits événements personnels !! J'ai été très étonnée d'être restée aussi "sobre" en achat !!! J'ai bien lorgné sur deux autres livres, mais je n'avais ni chéquier, ni assez de liquide. Ce sera pour la prochaine fois .... ou pour le Père Noël (il me doit bien cela !!!). Pour le livre "subtilisé", tu ne dois pas culpabiliser, je connais très bien l'auteur que j'ai lu il y a longtemps. Je sais que ce livre te plaira, même si l'histoire peut paraître dure ... Et puis, si je le veux, j'irai chez Mollat. Il s'y trouve o)))

Gachucha 21/11/2007 22:49

Les livres que tu promenais et lecoup de fil ,  deux sujets qu'on risque de te rappeler régulièrement ;-))) 

Nanne 22/11/2007 21:42

Je ne sais pas encore Gachucha lequel de ces événements me marquera le plus ??? La honte d'avoir oublié de payer immédiatement mes livres et de m'être promenée tout l'après-midi avec sous le bras sans que personne ne se rende compte de rien, ou bien la stupéfaction d'entendre mon portable sonner et de voir apparaître le numéro de ma chère mère ... Non vraiment, j'hésite encore, mais je crois que depuis l'incident de Berlin, plus rien ne m'étonne venant d'elle o)))

yueyin 21/11/2007 22:19

Quelle belle rencontre Nanne, ça donen envie... de rencontrer encore plus de bloggueuses de l'ouest (et d'ailleurs pas de jaloux) ;-) Pour els auteurs je n'ai encore jamais eu le courage d'aller leur parler mais je ne désespère pas, un jour peut être :-))))

Nanne 22/11/2007 21:38

J'espère, Yueyin, pouvoir rencontrer d'autres bloggeuses du grand ouest et même d'ailleurs ... Plus on est de folles, plus on rit !!! C'est toujours très sympathique de se rencontrer, de se découvrir des passions communes ou de partager les passions littéraires des autres. Ce sont des instants précieux que ceux de pouvoir communiquer avec d'autres sur des sujets communs. Pour les rencontres avec les auteurs, rassure-toi, j'ai dû me forcer et me contraindre à aller parler à Michel Quint. Mais je confirme que c'est un auteur disponible et charmant, chaleureux et communicatif. Ce qui rend l'approche plus aisée ...

Moustafette 21/11/2007 20:41

Ts tss tss, tu l'as pas débauché parce que sa femme est arrivée à temps !!!!(Madame mère,je plaisante... votre fille a eu un comportement exemplaire, la preuve, elle paie des livres qu'elle aurait pu subtiliser en toute innocence !)

Nanne 22/11/2007 21:33

Exact, Moustafette. Heureusement qu'il m'a annoncé que sa femme était présente, sinon, je l'embarquais comme mes livres, sous le bras. Une vraie symbiose entre Michel Quint et moi ... Pour ma chère mère, heureusement que j'ai pensé à payer les livres avant de partir. Il n'aurait plus manquer qu'un séjour au poste de police de Cognac pour finir en apothéose o)))

loulou 21/11/2007 20:31

voilà un beau moment de rencontres :)

Nanne 22/11/2007 21:31

Oui, Loulou ... Un vrai moment magique, drôle, sympathique et chaleureux qui permet de mieux connaître qui se "cache" derrière les blogs que l'on visite ... Et puis, c'est un instant où la conversation tourne surtout autour du livre !!! Que du bonheur ...