Le photographe kirghiz

Publié le par Nanne

                 La dame de Berlin - Franck & Vautrin
                     (Pocket n°3385)




Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.net"En progressant de la sorte, quasi à l'aveuglette, ses vêtements plaqués au corps par le mauvais biais de la pluie, notre héros ignorait qu'il allait faire coup sur coup plusieurs rencontres dont il se souviendrait tout au long de sa vie. Le hasard allait brusquement ouvrir le livre de sa destinée, lui permettant d'en lire furtivement quelques pages".

Ainsi débute les aventures de Blémia Borowitz, alias Boro, photographe hongrois, parti à la conquête du monde par amour pour Maryika, sa cousine. Lui qui se considère comme un bâtard, mélange de sang juif et français, portant un nom de famille magyar, a choisi Paris pour tente la
chance et l'attraper au vol si elle venait à se présenter. Pour le Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.netmoment, le succès et la reconnaissance ne sont pas encore au rendez-vous de l'histoire. Non. Ce serait plutôt trois bohémiennes qui vont changer le cour du destin de Boro, alors qu'il traîne sa jambe invalide sur les Grands Boulevards. "Plus tard, tu seras l'oeil qui surveille le monde. Tu iras regarder les hommes jusqu'au fond de leur nuit".

Fort de cette prédiction, Boro se lancera dans la grande aventure, l'histoire avec un grand H. Et pour Boro, l'aventure commencera par un aller-retour Paris-Munich en Bugatti Royale pour retrouver sa douce et chère cousine Maryika dont il est amoureux depuis sa plus tendre enfance. Munich parce que c'est la ville choisie par Wilhem Speer, - réalisateur de "L'aube des jours" dans lequel Maryika tient le premier rôle - pour la sortie du film. ""L'Aube des jours" était une composition totalement originale tournée pour partie en Hongrie, financée par des capitaux allemands et américains. Le scénario
Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.netretraçait la vie de Cosima von Bülow, fille de Franz Lizt et de Marie d'Agoult, devenue Cosima Wagner. Maryika interprétait le rôle de Cosima".

Après quatre ans de séparation, les retrouvailles de Maryika et de Boro se scelleront par un présent très personnel. En offrant un Leica à son cousin, Maryika ne sait pas encore qu'elle va au-devant de graves problèmes pour tous les deux. Boro en profite pour photographier tout ce qui passe à sa portée. Mal lui en prendra. "Et il se mit à mitrailler : Maryika, Hoffmann, la vendeuse, le nouveau venu offrant ses fleurs, un homme qui regardait de l'autre côté de la porte, Hoffmann, crispé, contemplant la scène, Maryika, radieuse, l'inconnu assenant une tape amicale sur les
fesses de la blonde, la blonde roucoulant sous la caresse, Maryika, heureuse, Hoffmann levant la main, l'inconnu se rendant compte qu'on l'avait photograhié et approchant, la blonde le considérant, perplexe, Maryika se dirigeant vers la porte, l'inconnu lâchant une phrase d'un ton Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.netsec, en allemand, Hoffmann interpellant Maryika et celle-ci, après avoir écouté, se tournant vers son cousin".

Car l'inconnu sur tous ces clichés ne restera pas dans l'ombre bien longtemps. Et les photos de Boro  n'y seront pour rien dans sa réputation future. Les temps sont de plus en plus difficiles pour l'Allemagne qui se prépare à sombrer corps et biens dans la marée brune du fascisme. Berlin est en campagne électorale. Les chemises brunes paradent, se montrent et terrifient les populations. Et pour retrouver ces clichés apparemment anodins, tout le monde part à la recherche de ces négatifs compromettants pour l'avenir politique du grand manitou du Reich allemand. A force d'être harcelé par les sbires du dictateur en culottes tyroliennes, Maryika se demandera si ces photos sont bien les seules raisons de cet entêtement. Et s'il y avait autre chose derrière ? S'ensuit une cavalcade à travers le continent européen pour récupérer les épreuves de Boro. Mais pour le photographe kirghiz, une chose est sûre et certaine : son destin vient de se sceller. Avec la renommée apportée par ses clichés qui feront le tour du monde, Boro a choisi sa vie : ce sera l'aventure, les femmes et l'alcool, en compagnie de son Leica.

"La dame de Berlin", premier tome des aventures de Boro reporter photographe, nous promène dans l'Europe des années 1930. Roman d'aventure riche et foisonnant, on y croise des Image hébergée gratuitement chez www.imagehotel.netpesonnages connus et reconnus : Bertolt Brecht, Fritz Lang, Emil Jannigs, Josef von Sternberg, Leni Riefenstahl, Michel Simon et Jean Renoir, Colette et Roger Martin du Gard, Gide et les Surréalistes, Trotski et un petit jeune surnommé Robert Capa. On traverse des lieux et des villes au passé glorieux, Berlin, Paris, Budapest, le Tiergaten, l'Alexanderplatz, La Ruche à Montparnasse. Franck & Vautrin y ont mis tous les ingrédients pour un roman que l'on dévore d'un bout à l'autre des six cents pages et qui nous fait réviser l'histoire de l'Europe dans cet entre-deux terrifiant. Bientôt la suite ...

Commenter cet article

Moustafette 14/09/2008 21:51

J'ai lu celui-ci et le suivant, et puis va savoir pourquoi, je n'ai pas poursuivi les aventures de ce cher Boro, sans doute trop d'autres choses à découvrir !

Nanne 15/09/2008 14:07


Je vais essayer de lire les sept épisodes sortis, Moustafette ... On verra si je tiens la route avec tous les livres passionnants à lire ;-)


antigone 13/09/2008 11:48

Des titres qui ont eu beaucoup de succès à leur sortie, un peu oubliés aujourd'hui, et j'avoue ne pas les avoir lu du tout !!Bon week-end Nanne !! Bises.

Nanne 13/09/2008 17:20


C'est une série qui a eu son heure de gloire effectivement, Antigone ;-)) Mais j'ai mis très longtemps à accrocher à ce genre de livre. C'est dommage, car c'est un excellent mémo d'histoire du
20ème Siècle. Excellent week end à toi aussi, Antigone.


Muad' Dib 12/09/2008 19:14

Coucou Nanne, c'est marrant que tu parles de ce livre. Ma soeur vient de me passer la série pour que je les lise à mon tour ...Gros bisous et très bonne fin de journée,

Nanne 13/09/2008 17:18


Cette série devrait te plaire, Muad, car elle raconte l'histoire d'un photographe pris dans la tourmente de la grande histoire. Le personnage ressemble étrangement à Robert Capa :-)) Bonne et belle
lecture, Muad et excellent week end à toi ...